Que représente Noël pour vous?

Quelle histoire familiale et bagages cette fête véhicule-t-elle pour vous?

On a grandi dans des environnements, tous, très différents. Autant pour certains, ce moment représente une perpétuelle fête et réunion bienheureuse où l’odeur des biscuits ou des marrons grillés se mêlent aux rires, aux longues parties de Monopoly, aux chants et échanges de cadeaux, aux grandes attroupements de famille. Cette fête peut aussi raviver certains souvenirs fort tristes pour certains, que dans leur esprit d’enfant ils ont occulté. Les personnes absentes, les déconvenues, une mère triste et, eux, encore petits, fuyant ce douloureux spectacle derrière leur écran de telly et les films de Charlie Chaplin, qui passaient à l’occasion … Ces moments où vous avez recherché pour votre enfant à reconstruire un esprit de Noël, au sein même d’une famille recomposée. Ces moments où toutes les tensions ressortent.

Blagues graveleuses de beau-papa

Derrière ces cadeaux, ces conventions de nombreux boulets peuvent soudainement ressurgir entre le gigot et le gratin de cardon. Sans oublier le vaisseau star war en LEGO, il faudra faire preuve de sérénité et d’un certain lâcher-prise lorsqu’après le repas, entre les cafés et le dessert, il faudra masteriser rapidement le montage des ces milliers de magnifiques pièpièces tout en gardant le sourire après vous être planté le sabre laser dans le talon.

L’esprit de Noël

Une année se termine où l’on fait le bilan, où l’on « re-signe » pour une nouvelle année dans des relations qui parfois nous déçoivent ou dans des moments de vie où l’on est dans l’incapacité de se projeter ou d’envisager l’avenir en toute sérénité. Ah ces fêtes de fin d’année, elles ont beau réunir les familles, nous permettre de manger goulûment et plus que de raison, des invitations, des attentions, cela a bien sûr quelque chose de chaleureux. Cocooning, ces journées fleurent bon le chocolat chaud saupoudré de canelle, les bricolages et autres soirées tardives entre amis.

Les fêtes, elles tendent aussi, elles sont épuisantes et nous plongent parfois dans un état bourdonneux.

Let’s pretend

Il y a une charge émotionnelle dans la réalisation de cet événement qui tourne autour d’un repas en soirée ou à l’heure du déjeuner et qui n’est pas à négliger. Certains souhaiteraient par ce moment compenser l’absence de ceux qui ne sont plus vis-à-vis de ceux qui restent. Réunir une même famille, essayer que tout le monde aille bien. Ceux ou celles qui , chaque année ont cette mission dans leur feuille de route, peuvent à l’usure se sentir lourdés par cette continuelle répétition de drames humains qui comme des scènes doivent se re-jouer, se revivre annuellement. Comme celui d’une famille qui n’en est pas une ou plus une.

Nowel-nowel je le célèbrerais bien à la sauce éthiopienne orthodoxe le 7 janvier, lorsque tout le monde se remet. Soldes, magasins désertifiés, décontraction retrouvée… ouf ça a failli tout emporter …

Cotillons, champagne et foie gras

Ras les pompons de dépenser l’argent à peine gagné, l’année prochaine je ferai des bougies, des confiottes et du macramé et garderai le peu d’argent qu’il me reste pour partir quelques jours.