Ça zoterotte sec

Zotero, oh-oh-oh
Icône zotero

J’ai animé la première formation à l’outil de gestion des références bibliographique Zotero à destination des professionnels de mon institution ce lundi d’octobre.
J’avais élaboré un support de cours au moyen de tutoriels et articles, des exercices en contexte, j’avais bien entendu adapté la formation à mon public, professionnels du domaine santé-social aux profils secrétaires de direction pour cette première édition.
Leur besoin mise à part l’élaboration de bibliographies pour les besoins d’un congrès, leur grand dada, c’est le travail collaboratif. Mise à part quelques démêlées en salle de cours, avec de vieilles version de Firefox ne supportant pas Zotero, ça s’est bien bien passé. Heureusement que Paul, le consultant informatique, se soit joint à la formation, c’était pas trop d’être deux, pour passer auprès des 15 participants et installer des plugins, extensions, cocher les bons paramètres, redémarrer les bêtes et rassurer.
Ouh oui ça c’est très important de ne pas perdre le participant largué qu’a raté une étape de l’installation et qu’est en train de monter un clan dans le fond de la salle “on est perdus, comprend pas”.. Vite désamorcer, vite le remettre en course. C’est sport dis-donc l’installation pas à pas!, prochaine fois, je les inviterai à faire une partie de l’installation avant le cours ça me laissera plus de temps pour les exercices.
Y’a les enthousiastes qui se voient créer des (collections) arborescences parallèles capables de systématiser la gestion des procédures, mais à qui il faut malheureusement casser ce bel enthousiasme, histoire d’être en adéquation avec les directives de sécurité informatique. J’ai eu 20h maxi à disposition pour devenir une utilisatrice avancée de zotero, monter le cours, le support de cours, les exercices, le suivi des inscriptions des participants et les demandes d’accès. Je suis pas trop mécontente de moi, cette première édition s’est bien passée .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.