Les 1001 façons d’être en phase avec le 21e

Quelle serait la façon la plus humaniste d’habiter le 21e siècle ? (Liste tout à fait non-exhaustive)

⁃ Préférer le slow voyage en train, vélo, cheval, pied. Se débarrasser de sa voiture, si l’on est habitant d’un centre ville. Prendre un abonnement annuel de bus et des billets bradés pour le train

⁃ Investir le banal, le lieu commun et l’ordinaire en initiant de petits évènements dans ces lieux

⁃ Monter sa boîte, n’y travailler qu’à 50% et réserver les autres 50 pour du bénévolat, travailler la terre, le local, être là au service de la communauté

⁃ Vivre à contre-courant en ne partant pas à la mer en été, ni à la montagne lorsque le temps est enneigé

⁃ Ne manger que du local, préférer les légumes et fruits impopulaires

⁃ Préférer manger peu mais bien, plutôt que de la merdouille en grande quantité

⁃ Voyager spirituellement et laisser en paix les régions trop visitées

⁃ Se rendre dans des lieux impopulaires, peu mentionnés

⁃ Re-peupler ces lieux désertés dès que la situation économique le permet

⁃ Bannir ces fêtes babyloniennes tels que Halloween, Noël, Black Friday

⁃ Ne plus lire la presse quotidienne à sensations, privilégier des articles de fond de source pertinente pour vous

⁃ Déconstruire les fake news: ca balance pas mal sûr un éventuel bal de l’UNICEF dont la thématique du bal masqué a fait frétiller, jubiler tout conspirationniste qui se respecte. Pourtant lorsque vous allez sur l’agenda de l’ONG aucun bal de la sorte n’a eu lieu, mais l’info a été largement dispatchée. Alors notre rôle écrire, déconstruire les nouvelles douteuses en écrivant “the article” qui aura lui au moins le mérite de faire douter certains

⁃ Ne plus travailler, avoir sa tiny house sur un bout de terre, se lancer dans la lentille verte.

⁃ Arborer un gilet jaune?

⁃ Devenir un antispéciste acharné, un vegan ou un flexitarien, si l’on est plus « doux »

⁃ Se fourrer au fond d’une grotte et ne plus en sortir

⁃ Se déconnecter des réseaux sociaux, ne plus lire les news, sortir du mainstream pour des médias plus traditionnels

⁃ Être généreux en étant présent pour ses proches et tolérant avec eux.

⁃ Changer la tendance : sortir des jobs immatériels et de l’existence matérialiste qui va avec pour des activités plus concrètes où le matériel ne prime pas

⁃ Retrouver des préoccupations et une société où l’ego n’est plus roi

⁃ Sortir d’un rôle passif s’impliquer plutôt que subir ou s’indigner

⁃ Cesser d’écrire ou de lire sur mon écran de téléphone dès que je suis en position assise dans les transports publics et lever les yeux vers les autres, sortir de cette bulle

⁃ Arrêter de s’impatienter à tout va, cesser de jurer quand ça n’avance pas assez vite

⁃ Vivre chaque moment intensément, sans avoir besoin de poster des instantanés de moment de vie, sur insta et facedebouc continuellement, de pornfoodiser un bon repas.

⁃ Vivre les émotions pour soi

⁃ Arrêter de penser que balancer de belles phrases ou citations à longueur de temps sur nos profils, nous édifiera en personne de bonne constitution ayant bonne réputation, ainsi que doté d’une ligne de vie vertueuse, exemplaire

⁃ S’offrir un luxe qu’il est encore possible, somme toute, de cultiver: avoir une vie privée, faire valoir son droit à la confidentialité ( dans sa navigation web, ses données privées et la communication de celles-ci à des tiers) et enfin celui de disposer d’un jardin secret

⁃ Ou n’est-ce tout bonnement plus la peine?