Étiquette : mond´actuel

Espace personnel

Prendre de la place, prendre tout l’espace … C’est fou qu’il faille, dans l’espace social urbain constamment se soucier de la place prise par le corps de quelqu’un, ou le bazar qu’il transporte à sa place. meuh Le vélo posé dans le tram qui vient vous bleuter les genoux d’ecchymoses, celui que la dame-là n’a que faire s’il obstrue la place où une mère et sa poussette pourraient éventuellement voyager, ni de potentiellement manquer d’empaler la personne-âgée recroquevillée par son arthrite, tremblante et peu stable, à peine montée dans le

Le Matin c’est avec Édouard sur radio nova que ça s’passe!!!

C’est incroyable la pêche- la forme, l’enthousiasme que nous fait partager Edouard Baer chaque matin sur les ondes de Nova. Il a le chic pour transformer votre lever du corps, fort peu glorieux en un hymne, une ode à la vie et aux joies -cachées- du métro-boulot-dodo et autres nouvelles peu réjouissantes du monde actuel dans tout son illogisme et sa violence. Merci Edouard ! merci d’être là!!

Shazam la vie

Vous aviez déjà repéré ce son tant précieux grâce à l’appli Shazam. Il est ainsi possible d’être assisté dans la reconnaissance des plantes, des odeurs, des couleurs, des chants d’oiseaux, des objets, des habits, des visages des étoiles et des vins… Pour ne citer qu’eux!! « Pl@ntNet« , qui te shazam les plantes « Cube« , le shazam des couleurs (chéro l’appli!) « Warblr« , qui shazam les chants d’oiseau « Smartsy« , le shazam des objets Y’a « Wheretoget » shazameur de fringues averti « Reminiz » le shazam des visages « Winewoo« , shazam les vins: « tous les vignerons dans votre smartphone »!!!!

Tête-de-con festival

C’était les vacances pascales et y’avait du festival Électron « tête de con » qui sévissait à Kalvingrad durant les 4 jours de festivité.. Parfois ces festivals c’est un peu l’arnaque: les 2-3 premières années dudit lancement, le festiv est gratuit, histoire de ratisser très très large, et puis surprise l’année suivante le festival est payant 25 boules, 30 boules, puis ils vous proposent le package combiné (belle arnaque) où vous pouvez déambuler dans ces lieux précieux et rares et que vous affectionnez: l’Usine et el Palladium et la Gravière qui en

Adopte-un-boulet

Cette illustration est une pièce de théâtre de Marjorie Falusi (références par là), elle aura inspiré ce présent billet, en tout cas dans son titre, car je ne l’ai pas vue. Vous aimeriez pas vous, adopter un boulet?.., pour quelques moments récréatifs, un bonne gonno, un papillo et une bonne infection phongique à la clé.. Sa biroutte a pas mal trainé ces derniers mois, mais il est vrai que c’est plutôt appréciable de passer les fêtes de fin d’année, Pâques et autres fériés en bonne compagnie, encore qu’il faut pas

Telenovelas à l’arrière d’un taxi brésilien

Se faire une série brésilienne à l’arrière d’un taxi en sur-climatisation, faut l’avoir déjà fait une fois dans sa vie, ça fait partie des petits rituels typiques do Brasil. Les bras gelés, la chicklet qu’a plus de goût, une petite galette de tapioca qui refroidit et 65 real pour aller jusqu’à la gare routière de Recife afin d’acheter nos prochains tickets, se décider si ce sera Natal ou un pti bled qu’a des plages tout bonnement magnifiques. Une poussada à trouver pour la suite et mes deux hommes qui soupirent

Crac-boum-huue

Vous avez craqué, une craquée de boulot aura eu raison de vous. Groupwise manque de sagesse collective, pollué par les mails, les CC dont on n’a que faire. Vos 103% quasi-quotidiens de dépassement de capacité, vous obligent à passer un sale quart d’heure journalier à jeter, archiver, pdf-iser tous ces courriers que vous n’aurez d’ailleurs jamais le temps d’ouvrir, et qui coûteront cher en péta octets de mémoire, afin de documenter chacune des décisions ou indécisions. Vous buguez et avez occulté les 60 logins pin-puk pourtant pain quotidien. Attention aux

J’ai le cerveau qui trifouille

Je sais pas vous, chers non-lecteurs (ce blog n’étant pas encore vraiment ouvert) mais quand je rentre de ma journée de taf, juste avant la transition vers la vie à la maison et les 2-3 heures où ça va masser entre faire à manger, les enfants et tout le tout im, j’ai besoin de ma récré, ma soupape de décompression, mon pti moment à moi, et y’a encore 4 ans de ça, mes moments étaient faits de papier après ces heures passées sur le web et des pdf récalcitrants. Depuis

Éviter à son corps des désordres somatiques

Ah le corps et ses messages parfois troublants, qu’il faut savoir écouter, vivre pleinement, ne point refouler, au risque de voir ses souffrances se retrouver somatisées. Chacun a ses indicateurs physiques, son organe de prédilection, qui lorsque cela bouillonne intérieurement, à tendance à s’enflammer, et c’est le cas de le dire. Parfois, il faut arriver à se fâcher, même si cela implique nécessairement une certaine subjectivité, une prise de risque, oulala. Après ça dépend les natures, mais ça coûte à certaines personnes, de pousser un coup d’gueule et de déplaire